DOOM

TEST • DOOM

Contrairement à tout le reste de votre vie, le travail que vous faites ici compte !

Dernière mise à jour:

SYNOPSIS

Développé par id software, le studio qui a été le pionnier du genre de jeu de tir à la première personne et a créé le mode Deathmatch multijoueur, DOOM revient comme une expérience de tir moderne brutalement amusante et stimulante. Des démons, des armes incroyablement destructrices et des mouvements rapides et fluides constituent la base d’un combat intense à la première personne, que vous éliminiez des hordes de démons dans les profondeurs de l’enfer dans la campagne solo, ou que vous affrontiez vos amis dans de nombreux modes multijoueurs.

DOOM

Les développeurs ont réussi à 100% à vous faire sentir comme un tueur de démons inarrêtable. Le langage corporel du tueur, la férocité des démons, les horribles morts sanglantes, Tout est incroyable. Le tueur est en armure lourde, mais agréable à contrôler et la conception de niveau est vraiment bien réalisée. Les combats sont palpitants, les environnements, l’exploration et les structures elles-mêmes sont impressionnantes. Il est assez clair que pour moi, toutes les personnes impliquées dans ce jeu avaient une vraie vision.

Je savais que Doom 2016 était un bon jeu, mais je ne savais pas que c’était aussi bon. Procurez-vous DOOM définitivement si vous aimez les jeux de tir à la première personne !

La méthode utilisée par id software pour vous ramener au début des années 90 est en fait assez géniale – les hordes  de démons massives de DOOM ont été remplacées par un nombre moins important d’ennemis. Le principal sentiment de nostalgie pour le rétro DOOM n’est pas provoqué par le nombre d’ennemis à éliminé, mais par la vitesse du gameplay. Les packs d’ennemis sont plus petits, mais ils sont aussi beaucoup plus prompt à vous tuer, et beaucoup plus mobiles, car ils cavalent et grimpent en permanence.

Graphiquement, DOOM est magnifique. À l’intérieur des bases spatiales scientifiques de Mars, tout a l’air, futuriste et spatial. À première vue, cela ressemble à Halo en plus sombre. Le jeu est génial, les démons ont l’air énervés, les environnements laisse l’impression de pouvoir exister.

Concrètement, l’arc narratif présent s’articule autour de quatre personnages : le joueur représentant DOOM incarnant le guerrier d’une  prophétie qui terrifie les entités maléfiques, un super méchant qui tentera de tout faire pour ouvrir un portail qui relie l’enfer à la surface de Mars, un scientifique inséré dans le corps d’un exosquelette qui vous guidera pendant une bonne partie du jeu non sans une certaine note d’ambiguïté, et bien sûr les démons, des milliers de démons.

Au niveau narratif donc, tout est extrêmement linéaire mais, heureusement, la solution adoptée n’a pas de conséquences sur le gameplay : les quelques instants de l’intrigue sont racontés directement dans le jeu avec quelques dialogues et scènes sans que l’action ne soit jamais interrompue.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, il existe divers objets de collection qui peuvent être trouvés et collectés et qui révèlent certains secrets de fabrication. Et c’est justement dans les objets à collectionner que l’on retrouve probablement l’élément le plus surprenant de ce reboot du jeu.

Dans de nombreuses situations, DOOM est pratiquement un jeu de plateforme à la première personne, à la manière d’un Mirror’s Edge.

GAMEPLAY

La vitesse de base de DOOM est très rapide afin de vous permettre de vous débarrasser des ennemis avant qu’ils ne parviennent à vous encercler. Cela vous oblige à courir, tirer, frapper les ennemis avec votre attaque de mêlée, puis activer un Glory Kill, et lorsqu’un ennemi plus grand est jeté dans la mêlée, votre capacité à prendre des décisions à chaque instant est ce qui vous maintiendra en vie.

Supposons que votre santé s’épuise en grande partie par une attaque que vous n’avez pas vue venir – vous pourriez par exemple passer à l’offensive, vous approcher le plus près possible de votre ennemi et déclencher un étourdissement pour effectuer un Glory Kill, qui se traduira souvent soit par un bonus de santé ou des munitions.

Il y a des armes absolument incroyables à votre disposition. Le fusil de chasse est un incontournable dans DOOM. Toutes les armes sont pertinentes, à l’exception du pistolet de départ. Vous pouvez débloquer de nouvelles capacités d’armes à partir de drones présents dans toutes les maps du jeu, puis les mettre à niveau avec des points d’armes que vous gagnez lors des combats.

Le tir explosif chargé est un bon point de départ et une fois que ses améliorations explosives ont été maximisées, cette arme est fantastique, le fusil à pompe reste une arme solide sur laquelle vous pouvez compter tout au long du jeu grâce aux améliorations que vous pouvez lui apporter. Même les démons les plus coriaces tomberont sous quelques tirs bien ciblés.

TEMPS DE JEU

La durée de vie de DOOM pour un joueur standard et d’environ 14 h pour venir à bout de la trame principale en ligne droite.

NOTE

 DOOMmobygames.comcritères de notation

Graphisme
9
Son
7
Gameplay
9
Durée
7
Note des lecteurs1 Note
9
Des graphismes et des performances exceptionnelles.
Excellente campagne solo
Gameplay exaltant avec rythme effréné.
Excellente conception de niveau avec de vastes cartes et une composante plate-forme
Les fusillades peuvent s’avérer répétitives
8