Skelattack

TEST • Skelattack

Squelettes chauves !

SYNOPSIS

Dans Skelattack, pendant des siècles, l’humanité a parcouru la terre afin de piller les donjons pour la richesse et la gloire. Vous êtes Skully, un squelette enchanté, vivant au plus profond du donjon.

Vous vous réveillez au son terrible de la sonnette d’alarme, vous faisant savoir que des intrus ont été vus. Rejoint par votre utile compagnon chauve-souris et armé de magie, vous sortez l’épée à la main, pour commencer votre chasse.

SKELATTACK

Skelattack, est un jeu de plateforme et d’action plutôt difficile, dans le monde de Skelattack : non seulement l’au-delà existe, mais une fois morts, nous devrons essayer de reconstruire qui nous étions dans la vie. Ainsi commencent les aventures de Skully, et de son fidèle compagnon, la chauve-souris Imber.

SKELATTACK EST UN JEU DIFFICILE, OÙ L’ON MEURT SANS CESSE : LA PRÉCISION ET LE TIMING DANS LES MOUVEMENTS SONT LE SEUL MOYEN DE RESTÉ EN VIE.

Skelattack est très agréable pour les yeux et les oreilles. Graphiquement très coloré et toujours cohérent, avec un filtre « cathodique » assez discret. Skelattack nous offre des animations fluides et convaincantes. La bande son est jouée par un orchestre de squelettes visible sur l’écran d’accueil et restitue parfaitement l’esprit du jeu.

GAMEPLAY

Il suffit du moindre contact avec l’environnement ou un ennemi puissant pour être tué sur le coup, tandis qu’un ennemi moins puissant ne provoque qu’une légère perte d’énergie.

Autour du donjon, nous pouvons trouver des magasins d’armes et de magie classiques, qui acceptent les paiements en cristaux, la monnaie du jeu que l’on peut trouver dans des coffres ou en tuant des ennemis.

Il ne sera pas facile de rassembler le nombre de cristaux nécessaire pour acheter des améliorations, car chaque fois que Skully est tué, il en perd une partie à chaque mort.

Percé par une flèche, mangé par une plante carnivore, brûlé, empalé, chaque occasion est bonne pour augmenter son compteur de morts.

Quiconque souhaite tenter d’explorer pleinement les cartes des quatre mondes et découvrir leurs nombreuses zones secrètes, doit se préparer à mourir.

La précision dans les sauts et le timing dans les mouvements sont le seul moyen d’éviter la mort, les points de contrôle en cas mort sont très appréciés.

Leur présence massive empêche la frustration de prendre le dessus et permet de progresser sereinement.

TEMPS DE JEU

La durée de vie de Skelattack pour un joueur standard et d’environ 10 h pour venir à bout de la trame principale.

NOTE

Skelattackmobygames.comcritères de notation

Graphisme
8
Son
8
Gameplay
7
Durée
5
Note des lecteurs1 Note
8
Difficile et stimulant
Progression sans frustration
Belle harmonie visuelle et sonore
Quelques erreurs de game design dans la gestion des ennemis et des obstacles
7